Ecotaxe Ile de France : la Région avance ses pions

- Fiscalité

Ecotaxe Ile de France : la Région avance ses pions

Le conseil régional d'Ile-de-France a adopté à la quasi-unanimité le 17 juin le "plan régional de la qualité de l'air" pour 2016-2021. L’article 7  revient sur la mise en œuvre d’une écotaxe sur les poids-lourds en transit.Une décision qui a fait bondir la FNTR.

Dans le domaine des transports, le conseil régional propose d'instaurer un nouveau plan vélo, de développer le co-voiturage et les parkings relais aux abords des principales gares pour encourager l'utilisation de transports en commun, de réduire le parc de bus diesel.

Il prévoit la création d'une aide aux artisans et commerçants franciliens pour leur permettre de remplacer par des véhicules électriques ou roulant au gaz naturel leurs vieux véhicules immatriculés avant 1997 qui vont bientôt être interdits à la circulation dans Paris. Cette aide sera plafonnée à 3.000 euros pour les véhicules utilitaires légers, 6.000 pour les fourgons et 9.000 pour les poids lourds et "ne pourra pas être cumulée avec les aides mises en place par la ville de Paris ni avec les aides d'Etat", a précisé Valérie Pécresse. Environ 3.000 véhicules seront concernés par cette mesure d'un coût annuel de 2,6 millions d'euros, a-t-elle indiqué.

Le plan propose aussi de mandater la présidente du conseil régional pour "définir avec l'Etat les dispositions nécessaires" pour mettre en place une écotaxe sur les poids lourds en transit, a indiqué Chantal Jouanno. Cette écotaxe francilienne pourrait rapporter de l'ordre de 100 millions d'euros par an. Une posture qui a fait sortir de ses gonds la FNTR : "le transport routier de marchandises paye sa part du principe pollueur-payeur depuis toujours (taxe à l’essieu, TICPE, …) et bien au-delà de ce qu’il coûte à la collectivité et encore plus depuis qu’une augmentation de la TICPE s’est substituée à l’écotaxe. Et, comme tous les autres secteurs, il contribue au financement de la politique des transports avec le versement transport. Le transport routier de marchandises ne paiera pas plus ! Une fois pour toute, la Profession demande que le Gouvernement se positionne fermement et clairement contre tout retour d’écotaxes régionales. Cela suffit !"

À lire également:

Une écotaxe qui ne dit pas son nom

- Fiscalité

Dans une interview parue le 5 juillet dans Les Echos, Elisabeth Borne, ministre des Transports, donne les grandes lignes de son programme. Au menu : un mécanisme visant à faire en sorte que les poids lourds contribuent au financement des infrastructures

Remboursement TICPE

- Fiscalité

L'administration des douanes a publié une circulaire du 23 novembre 2016 qui fixe le taux de remboursement de la TICPE (Taxe Intérieure pour la Conosmmation des Produits Energétiques) pour le second semestre 2016.